Présidence de la CAF: Augustin Senghor a présenté son manifeste programme à Praia

Candidat à la succession du président Ahmad Ahmad à la tête de la Confédération africaine de football (Caf), Me Augustin Senghor a présenté hier samedi son manifeste-programme, à Praia, au Cap-Vert. Ce sera en marge de l’Assemblée générale de l’Union des fédérations ouest-africaines (Ufoa) qui se tient dans la capitale cap-verdienne.

Le président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf) a donné le top-départ de sa campagne pour la présidence de la Caf, à Praia, au Cap-Vert. Me Augustin Senghor présentera son manifeste, base de son projet censé apporter un souffle nouveau au football africain et redonner un nouvel élan à la Caf. Ainsi, il animera un point de presse au cours de laquelle il donnera les grandes lignes de son projet. Ce sera en marge de l’Assemblée générale de l’Ufoa qui regroupe, outre le Cap-Vert, le Mali, la Mauritanie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, la Sierra Leone, la Gambie et le Sénégal. Une occasion pour lui d’éclairer ses pairs et l’opinion qu’il pourrait être une bonne alternative pour succéder à Ahmad Ahmad et diriger l’instance les quatre prochaines années.

Sur la ligne de départ, cinq candidats potentiels avaient, à la clôture du dépôt des candidatures, manifesté leur intérêt pour le poste suprême du football africain. Mais le 7 janvier dernier, le Comité de gouvernance de la Caf n’a délivré de quitus qu’à Me Augustin Senghor et Jacques Anouma ; Ahmed Yahya et Patrice Motsepe devant patienter jusqu’au 28 janvier pour être définitivement fixés sur la validation ou pas de leur candidature, tandis que le président sortant, Ahmad Ahmad a été écarté de la course à la suite de la suspension que lui a infligée, pour cinq ans, la Fifa pour détournement de fonds et corruption. Pis, le Comité exécutif de la Caf, lors de sa dernière réunion, avait même invité la Commission de Gouvernance de l’instance à soumettre à la Commission de Contrôle de la Fifa les candidatures reçues et à déterminer ensemble, dans les plus brefs délais, une date d’officialisation de la liste définitive de tous les candidats.

Aujourd’hui, Me Augustin Senghor s’est dit prêt à répondre à l’appel de l’Afrique et de son football pour un challenge de dimension continentale. Il a ainsi décidé «d’endosser le manteau du leadership indispensable pour toute équipe qui se veut performante dans la durée».

Membre influent du Comex de la Caf, Me Augustin Senghor ira, à travers cet acte, vers l’électorat dans la zone ouest pour s’attirer le soutien des fédérations qui la composent. L’Afrique de l’Ouest n’ayant jamais présidé aux destinées de l’instance du football continental, le président de la Fsf qui se dit «prêt à répondre à l’appel de l’Afrique et de son football pour un tout autre challenge», sera fort attendu par ses homologues et potentiels électeurs. Il devra convaincre sur sa volonté «d’unifier le football africain pour le rendre plus uni, performant et attractif», mais aussi et surtout «d’effacer le fossé entre la Caf et les autres confédérations au niveau sportif et de la gouvernance».

À rappeler, l’Assemblée générale élective se tiendra le 12 mars prochain, au Maroc. Augustin Senghor qui commence sa campagne au Cap-Vert dispose de moins de deux mois pour engranger le maximum de voix.
Source: https://afriksportsmagazine.com/

AR EN FR PT