Présidence CAF : Me Augustin Senghor appelle à l’unité !

Dans son discours d’ouverture, en marge de la conférence de presse tenue ce samedi au Cameroun, Me Augustin Senghor s’est distingué par un message très poignant à l’endroit de ses collègues présidents de fédérations et aux acteurs du football africain venus nombreux assister à la présentation de son programme. Le candidat sénégalais appelle au rassemblement et invite ses pairs à tendre vers un objectif commun : oeuvrer ensemble pour le développement et surtout le rayonnement du football africain. 

« C’est un plaisir pour moi de me retrouver ici dans cette salle en présence de la presse camerounaise mais aussi et surtout en présence d’autorités politiques et sportives qui ont tenu à marquer de leur présence cet événement. Je veux nommer le président de la CAF Ahmad qui est là, son excellence Mr Khar Diouf ambassadeur du Senegal en République Camerounaise. » a d’abord lancé l’avocat de 55 ans avant de poursuivre dans le même élan : « Je voudrai aussi marquer à ce moment-là l’importance de leur présence et dire aussi que dans la démarche, j’ai voulu impliquer tout le monde. Si le president Ahmad est là c’est parce que je pensais qu’il fallait lui décerner une invitation par marque de respect et de courtoisie mais aussi par marque d’appartenance à la même famille, la grande famille du Football. Je l’ai fait et j’en ai fait de même a tous mes collègues présidents qui sont là. C’est un immense plaisir de les avoir parmi nous. Aujourd’hui des membres de comités exécutifs, présidents de fédérations, membres de fédérations et légendes de football sont là avec nous. »

Pour Me Senghor, c’est une démarche tout à fait normale, conscient qu’il ne saurait diriger tout seul. Pour faire avancer les choses de façon positive, il faut la volonté et l’implication de toutes les parties prenantes du football africain, aussi bien ses dirigeants que ses légendes. « C’est très important et c’est ça l’image que doit renvoyer l’Afrique. J’ai même tenu à inviter tous ceux qui sont candidats. On le sait. Le président Ahmad est le président sortant mais il est aussi candidat à sa propre réélection. Il y’a ici sur place mon collègue et ami Ahmed Yahya et il y’a aussi Monsieur Mostepe. Je leur ai tous envoyé un message d’invitation parce que j’estime que c’est comme ça que ces élections doivent se passer. C’est comme ça que nous devons aller vers cette période aussi importante pour la CAF, c’est-à-dire marquer notre démarche du sceau de la courtoisie, le respect mutuel parce qu’a mon avis, nous tendons tous vers le même objectif : essayer de hausser encore davantage le niveau de notre instance continentale. Il etait important que nous puissions convier nos collègues. Nous partageons tous, en plus de la même passion la même ambition pour le football africain. »

En plus du président de la CAF Mr Ahmad, de son excellence Mr Khar Diouf, on pouvait également noter la présence d’une dizaine de présidents de fédération et de plusieurs légendes du football africain dont Roger Milla, le double ballon d’or El Hadji Diouf et son compatriote Khalilou Fadiga mais aussi le sud africain Mark Fish.

Au sujet des trois candidatures ouest-africaines, Me Augustin Senghor a indiqué qu’il n’y a pas besoin de faire ’’des retrouvailles aux forceps … Ce qui est important, on discute avec tout le monde. Les candidats peuvent se retrouver jusqu’au 12 mars (date des élections). Pour lui ’’L’essentiel, est de ne pas renoncer à chercher ce consensus’’
vous pourriez aussi aimer
AR EN FR PT